Élection de Macron : les Africains sont soulagés

Jamais  une élection présidentielle en France n’avait autant tenu les cœurs des Africains en suspens. L’Afrique noire redoutait l’arrivée d’une Le Pen raciste et xénophobe à l’Élysée. Heureusement, la majorité des Français a prouvé son attachement aux valeurs universelles de l’humanité.

Le suspense était trop long ce dimanche du deuxième tour de la présidentielle en France. Des millions d’étrangers qui vivent dans ce grand pays ont croisé les doigts toute la journée. Chrétiens et musulmans ont même prié pour que Marine Le Pen « aille en enfer ». Il semble que Dieu ait exhaussé la prière.

Notre souhait était que cet énième échec puisse la pousser à faire ses adieux à la politique. Hélas, voilà qu’elle promet de transformer son parti le Front national et de continuer la lutte. À mon avis, ce qu’il faut faire c’est d’interdire carrément ce parti fasciste en France.

Ni Le Pen ni Macron ne sauveront l’Afrique

Même si l’élection d’Emmanuel Macron a été applaudie en Afrique, les Africains doivent savoir que le salut de l’Afrique ne viendra pas de la France. Nous devons compter sur nous-mêmes. Il appartient à nos dirigeants de mettre en place une gouvernance à même de pousser les jeunes à trouver des emplois dignes dans nos pays. L’émigration des Africains est causée par les guerres, les dictatures, la pauvreté, le chômage, etc. Si nos dirigeants arrivent à trouver une solution à ces problèmes susmentionnés, très peu d’Africains auront envie d’aller vivre à l’étranger.

La montée fulgurante du FN

La progression du Front national inquiète de plus en plus. N’eût été le vote-barrage en faveur de Macron,  Marine Le Pen aurait succédé à François Hollande. Au vu des résultats de deux tours de cette présidentielle, il est clair que les Français sont en train de faire petit à petit un virage vers l’extrême droite. À ce rythme, tôt ou tard, le FN dirigera un jour la France. 35% de suffrages à une élection présidentielle pour un parti d’extrême droite ce n’est pas bon signe.  Bien sûr  Macron est élu, mais il ne doit en réalité cette victoire qu’à sa position en faveur du maintien de la France dans l’Union européenne. N’eût été cela, il aurait été battu par Le Pen.

1 commentaire

  1. Beau billet cher confrère. Très interessant. Macron est président, Marine Le Pen s’est renforcée…. Et l’Afrique reste là où elle est ! Les intérêts de la France passeront toujours avant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *