Marche « pacifique » de l’opposition

29 janvier 2015

Marche « pacifique » de l’opposition

  Manifestants et police

C’est comme si le mot « pacifique » chez-nous n’a plus le sens que vous connaissez en français.

Quand on dit » marche pacifique «  en Rdc ça signifie une marche où il y a tout sauf le calme et la paix. Ainsi dans ce sens congolais du terme, la police est pacifique, les manifestants aussi… Personne n’accepte qu’il est violent.

Lors de récentes manifestations contre la modification de la loi électorale à Kinshasa, la police a tiré pacifiquement à balle réelle faisant 12 morts selon le gouvernement, 42 selon l’opposition et les des défenseurs des droits de l’homme. Ils sont morts pacifiquement -les pauvres.

Savez-vous que les sms et l’internet mobile nous sont encore coupés –pacifiquement -jusqu’à présent.

D’autre part, les militants de l’opposition ont marché dans la rue en incendiant pacifiquement des voitures et en pillant les biens de l’Etat et les magasins des ressortissants chinois.

Ne sachant plus sur quel pied danser dans cette affaire, l’Assemblée nationale a finalement supprimé l’alinéa pacifique qui énervait l’article 8 de la loi électorale.

Je posai alors à un policier la question de savoir pourquoi avoir tué tant  de personnes, alors que les manifestations étaient pacifiques. Le policier me remonta d’abord du regard des pieds à la tête et dit: « demandez á l’océan pacifique combien de navires et de nageurs il a déjà avalés pacifiquement ! «

Le policier disait cela en me montrant sa blessure causée par les pierres lancées par les manifestants. C’est ça pacifique? me lança-t-il en colère.  » Des flics comme moi sont morts aussi dans ces marches que vous appelez pacifiques, » ajouta-t-il avant de me de me chasser de là.

Chez-moi à Mbuji-Mayi, 12 jeunes militants de l’opposition ont été arrêtés pacifiquement par la police, avant d’être relâchés mardi 27 janvier 2015. Ils s’apprêtaient eux aussi à manifester pacifiquement contre la modification de la loi électorale. Seulement voila, en plus du calicot de leur parti UDPS, ils avaient sur eux pacifiquement une arme de guerre, 2 cocktails molotov, une bonne quantité de chanvre et 6 pneus à brûler sur les grandes artères de la ville ! Ces jeunes gens avaient l’air drogués. Le responsable local de l’UDPS a reconnu pacifiquement qu’ils sont bel et bien membres de son parti.

Pacifiquement, les journalistes les ont filmés à l’état major de la police locale. Certains policiers enviaient ce chanvre et ils en ont soutiré subrepticement une partie qu’ils sont allés fumer le jour même. Ni vus ni su. Ça s’est passé pacifiquement.

Partagez

Commentaires