Sepp Blatter et Nkurunziza c’est la même chose

Article : Sepp Blatter et Nkurunziza c’est la même chose
30 mai 2015

Sepp Blatter et Nkurunziza c’est la même chose

 Blatter

Une chose m’étonne: quand au Burundi, Pierre Nkurunziza cherche un 3e mandat, tout le monde le lui conteste violemment; mais à la Fifa, Blatter vient d’inaugurer son 5e mandat, on trouve cela normal. Bien sûr foot et politique c’est différent, me direz-vous. Mais selon moi, à voir les conditions dans lesquelles le président de la Fifa a obtenu ce 5e mandat, sachant qu’il est désavoué par plusieurs fédérations du monde dont celle des Etats-Unis et de l’UEFA de Michel Platini, il y a lieu de comparer la Fifa à la situation au Burundi.

Voyons si ça ne se ressemble pas. Ici le président Pierre Nkurunziza fait face à une forte contestation de la rue et d’une partie de l’armée qui lui a même fait un coup d’état manqué, mais contre vents et marrées il maintient sa candidature pour un 3e mandat. Blatter aussi, malgré les faits présumés de corruption qui pèsent sur la Fédération Internationale de Football Association, il a persisté et s’est fait maintenir en place dans ces élections Fifa souvent jouées d’avance.

Comme au Burundi où Pierre Nkurunziza dirige aujourd’hui par défi, à la Fifa aussi Blatter ne fait pas l’unanimité. Il souffrira longtemps d’une crise de légitimité quand on sait que des fédérations aussi fortes que celles d’Europe ne le portent plus dans le coeur. A mon avis, le mieux à faire pour Blatter ou pour Nkurunziza c’est de simplement démissionner, car ils ne sont pas les seuls cailloux sur la plage.

Démissionner après être éclaboussé par un scandale est une culture qui n’existe pas en Afrique, mais en Europe on a des dizaines d’exemples de démissions de ce genre. Alors en refusant de démissionner, Blatter s’est comporté vraiment comme un africain.

Partagez

Commentaires